Litige entre Apple et la Chine

Dans un communiqué diffusé en septembre 2018, le géant Apple a annoncé la suppression de plusieurs milliers d’applications de jeux de casino sur son store en Chine. La relation entre l’Empire du Milieu et la multinationale n’a jamais été un long fleuve tranquille et les attaques perpétrées par l’État chinois se font de plus en plus vives.

Les reproches de la Chine à l’encontre d’Apple

La Chine interdit sur son territoire l’accès aux applications ayant trait aux jeux d’argent. Aussi, même les géants comme Apple doivent s’y conformer. Pour cette raison, mais aussi sous l’influence des médias d’État chinois qui n’ont pas hésité à porter plainte contre elle, la marque à la pomme s’est lancée dans une opération de suppression massive de ce type de produits sur son store.

D’autres applications ont également été visées et supprimées. En effet, la Chine reproche à Apple de proposer du contenu pornographique et autres produits contrefaits sur son marché, constituant une grave infraction à la loi du pays. Rappelons qu’entre l’Empire du Milieu et Apple, l’entente n’a jamais été au beau fixe.

Apple et la Chine, une relation difficile

Obligée de respecter les réglementations en vigueur, Apple a supprimé l’année dernière de multiples applications VPN sur l’App Store. La cause ? Celles-ci étaient employées par des utilisateurs mal attentionnés, dans le but de passer à travers les pares-feux et d’accéder à des sites interdits par l’État chinois.

Au début de l’année 2018, la solution de Cloud proposée par Apple est également sujet à polémique. Aussi, toutes les données sauvegardées par les internautes ont dû être transférées vers un prestataires chinois, toujours dans le but de respecter la réglementation en vigueur dans le pays.

La censure d’internet en Chine, une législation stricte

La République Populaire de Chine possède très certainement la réglementation la plus stricte concernant l’accès à Internet. Plus de 60 textes de loi le régissent et doivent être appliqués scrupuleusement par les fournisseurs d’accès à Internet, mais également par les multinationales proposant du contenu en ligne, comme Apple.

Si la Chine est en mesure de contrôler scrupuleusement entreprises et prestataires appartenant au monde du digital, les utilisateurs sont également surveillés de près. Aussi, on y compte le plus grand nombre de journalistes emprisonnés dans le monde, d’après Amnesty International.

L’objectif de cette censure est de contenir les opinions politiques allant à l’encontre du gouvernement chinois, mais également de limiter la propagation d’idéologies contraires à celle du parti communiste actuellement au pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *